Un séjour plein de charme à la Villa Otéro (Nice, France)

21 avril 2018 | Aucun commentaire | 7

Aujourd’hui je suis vraiment heureuse d’inaugurer la série printemps/été 2018 des articles sur mes hôtels favoris à Nice et dans les environs…

 

Je vous les présenterai en détaillant leurs atouts, certains aspects pratiques, mais aussi en vous racontant dans quelles circonstances j’y suis arrivée, comment je les ai découverts et aimés. Ces belles rencontres font partie d’un trajet solaire, de mon histoire d’amour avec Nissa.

C’est à chaque fois un épisode de cette belle histoire.

Des souvenirs.

Et une atmosphère

La Villa Otéro est venue à moi et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut une superbe surprise pleine de poésie ! 🙂

Au milieu des cadres anciens évoquant la Belle Epoque à Nice, dans le quartier des Musiciens, ce lieu 4 étoiles qui comprend 38 chambres à la touche délicatement féminine et dédié à la Belle Caroline Otéro (plus de détails à ce propos et de photos ici) nous a littéralement charmées.

C’était peu avant notre venue avec Mini Miss au Carnaval de Nice 2017. Alors en pleine découverte de Nice au fil de mes allers-retours, j’avais réservé sur Booking un autre hôtel by Happy Culture Collection situé tout près. Mais celui-ci (devenu le Best Western So’Co que je compte bien tester aussi un jour 😊) s’est avéré en travaux et Happy Culture m’a alors proposé de nous loger à la Villa Otéro.

Un petit tour sur le net plus tard, en ouvrant le site internet de La Villa Otéro, j’ai eu la sensation qu’un élégant navire de croisière avait surgi de nulle part pour nous emmener vers de doux horizons bleutés (oui je confirme j’ai VRAIMENT l’âme poétique !)…

Et ce « boutique hôtel rétro et intimiste » présentait bien, comme le dépeint le site de la Villa, une « légère volupté » à laquelle on pouvait « succomber« …

Son grand salon rétro qui tient lieu de lobby est à mes yeux une petite merveille d’équilibre entre fonctionnalité (espace bien pensé pour laisser place au bureau des réceptionnistes, au coin cosy cheminée/bibliothèque pour le thé ou le farniente de l’après-midi, le petit café du matin… en passant par les nombreuses tables du petit déjeuner aux fauteuils si enveloppants…) et esthétisme* (*au sens de l’ « attitude qui privilégie le raffinement, la beauté avant toute chose »), le beau y est à l’honneur tout autant que le confort.

Certains détails changent au fil des saisons et des thématiques avec un goût très sûr. Les touches de bleu et Art déco nous baignent dans une ambiance Côte d’Azur  rétro de façon harmonieuse. A cette invitation immédiate à la dolce vita s’ajoute une note joyeuse, un aspect frais et pétillant émanant des lieux comme du personnel, qui sait être vraiment à l’écoute.

L’accueil qui nous fut réservé avec le sourire (sans savoir du tout que cela ferait un jour l’objet d’un article de blog je tiens à le préciser ;)) après un départ d’Orly très matinal représente très bien la qualité des hôtels Happy Culture en la matière, telle que j’ai pu l’expérimenter dans 5 de ses hôtels à Nice durant plus de 11 séjours. Mini Miss étant vraiment fatiguée et demandeuse de repos à notre arrivée avant la Bataille de fleurs de l’après-midi, Dorra à la réception s’est assurée dès les premières minutes son éternelle reconnaissance en nous proposant aimablement de demander à la gouvernante une chambre déjà prête !

J’ai choisi de faire le portrait en photo de cette jeune femme adorable, toujours souriante et prête à nous aider de quelque façon que ce soit, elle est vraiment l’un des emblèmes à Nice de cet accueil Happy Culture. Je l’en remercie ainsi que tout le personnel de ces 5 hôtels niçois que j’ai pu tester et dont je vous parlerai tour à tour. Vous retrouverez d’autres portraits emblématiques dans ces articles !

Quelques minutes plus tard, nous étions donc dans notre chambre standard plutôt spacieuse. Son allure avait un charme fou. Une villa inspirée de la Belle Epoque au décor raffiné où l’on pourrait avoir l’impression de s’installer chez une grand-tante azuréenne adorable ou quelque ami fortuné et bienveillant de la famille pour quelques jours de repos enchanteurs.

Les tons bleutés associés à des teintes chaleureuses, l’atmosphère feutrée, la lumière jouant tout en nuance sur le parquet couleur de miel… le lit so confortable avec ses draps doux… nous ont plongées dans une ambiance propice à la détente et au repos.

Nous sommes restées dans cette bulle douce et joyeuse du début à la fin de notre séjour… Le mimosa ayant ajouté sa touche azuréenne après la Bataille de Fleurs dans notre jolie salle de bains ! 😉 Le souvenir de son parfum reste associé pour moi à notre première découverte du Carnaval et au plaisir de ce séjour partagé avec la Miss à la Villa.

Je suis revenue en février 2018 à La Villa Otéro pour un séjour de 8 jours durant lequel j’ai pu finaliser beaucoup de choses concernant le calendrier de lancement du blog sur Instagram.

J’y ai retrouvé la même atmosphère douce et dynamique à la fois. Celle qui me pose et m’apaise, me permet de me retrouver pour donner le meilleur de moi-même. Et celle qui me fait pétiller de joie à l’idée de tout ce que j’ai de formidable à découvrir et à vivre à Nice et sur la French Riviera !

J’ai adoré m’y préparer pour sortir avec mes amies, y rentrer pour une pause après de nombreuses contacts avec tous les participants au calendrier, y trouver un accueil friendly qui sait rester efficace et discret, depuis le petit déjeuner jusqu’au soir.

Cette fois la chambre était dans les tons roses, tout aussi agréable que la première. Je me sentais comme dans un petit cocon, un chez-moi familier. L’entrée séparée avec une seconde porte, le calme des lieux, le petit déjeuner très varié offert en hiver et le plateau de courtoisie à disposition en chambre (très très important car j’emporte désormais mes thés avec moi partout 😉on en reparlera), la salle de bain au charme rétro, classe et tout confort avec sa douche à l’italienne, et tous les services offerts par Happy Culture (un des points -clé de la réussite d’un séjour dans leurs hôtels, suivez le lien pour en savoir plus et je vous en parle très vite dans un autre article) avec une réception présente 24H/24 ont aussi fait de ce second séjour un pur moment de dolce vita.

J’ai même aimé  la vue cour typiquement niçoise… j’adore avoir ces aperçus, ces vues qui me montrent dès le réveil, (avec cette lumière si particulière qui filtre la plupart du temps à travers rideaux ou volets et me rend joyeuse dès que j’ouvre les yeux) que je suis dans ma ville de cœur ! Certaines chambres ont aussi des balcons ou de grandes terrasses meublées qui doivent être bien agréables…

Je crois que vous avez compris pourquoi cet hôtel est resté un de mes favoris entre tous à Nice même après de nombreuses autres découvertes 😉, j’y retourne d’ailleurs très prochainement les yeux fermés pour deux de mes prochains séjours azuréens ! J’espère que vous aurez autant de joie que moi à le découvrir si vous tentez l’aventure, n’hésitez pas à nous faire un retour en commentaire !

Good vibes solaires 🙂

Sarah

(vous pouvez lire aussi « Pourquoi j’adore découvrir les hôtels… » et leurs atmosphères…)

Villa Otero by HappyCulture
58, rue Hérold
06000 Nice
+33 4 93 88 96 73
reception@villa-otero.com

Hôtel membre de HappyCulture Collection : https://www.happyculture.com/hotel/villa-otero/home

l’hôtel fait souvent des offres intéressantes sur son site ou sur d’autres plate-formes de réservation comme Booking.

Il est situé à quelques minutes de la gare à pied et vous pouvez rejoindre rapidement la Place Masséna et le Vieux Nice par le tramway (arrêt « gare Thiers »). Tous les accès ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *