Portraits croisés Meres-Filles de Nice 2018 (II) Madame Panoi et Madame Neroli

27 mai 2018 | 6 commentaires | 3

Pour cette Fête des mères 2018, qui a une saveur toute particulière puisque c’est l’année du lancement du blog Mes Carnets Riviera qui est aussi une histoire complice mère-fille…

Parce que la vie et mon aventure niçoise m’ offrent de si belles rencontres.

j’ai voulu mettre en lumière l’amour, la force, l’enracinement créateur dans la relation mère-fille,

et rendre hommage plus largement à toutes les femmes à travers ces :

Portraits croisés mères-filles de Nice 2018 :

une série de questions auxquelles ont accepté de répondre des duos mère-fille, toutes niçoises, toutes créatrices, entrepreneuses, femmes de caractère adorables, inspirantes, remarquables par leur humanité, leur ouverture aux autres, leur enthousiasme.

Madame Panoï (j’ai gardé ici les pseudonymes que le duo a adopté pour cet article en référence aux boutiques qu’elles ont créé) est la créatrice, avec son mari, de la boutique de thé du même nom, qui se trouve au 52, Avenue Jean Médecin à Nice (Panoï restaurant existe depuis 1988, Panoï thé depuis 1998 à Joseph Garnier, présente au Musée des Arts asiatiques de 1999 à 2009, et à Jean Médecin depuis 2002).  Elle sélectionne des thés sourcés des meilleures origines et sait vous conseiller comme personne… J’adore son accueil bienveillant, sa paix et sa générosité, son sourire et la tendresse infinie qui émane d’elle quand nous évoquons sa fille…

Les vrais amateurs de thé pourront participer au concours Instagram sur @mescarnetsriviera ces jours-ci : cette maman et moi-même nous vous offrons en effet un bon pour un conseil spécialisé chez Panoï, le gagnant repartira avec une belle sélection de thé, de quoi gâter encore votre maman si elle apprécie ce breuvage ! 😉

Madame Néroli (niçoise actuellement en expat dans nos contrées septentrionales ;)) est la créatrice, avec son compagnon, de la boutique Maison Néroli, la spécialiste des huiles essentielles, 48 rue du Chemin Vert à Paris 11ème, avec une sélection rigoureuse de plus de 300 huiles essentielles (mais aussi des hydrolats, absolues, huiles végétales…).

Nous avons partagé déjà bien des aventures ensemble autour des huiles essentielles, de l’olfaction et du parfum… J’adore son rire, son humour et sa bonne humeur, son ouverture d’esprit, sa rigueur, sa capacité d’émerveillement, sa curiosité et sa gourmandise !!!

Merci infiniment à Madame Panoï (mère) et à Madame Néroli (fille) pour toutes nos rencontres si enrichissantes et empreintes de douceur, pour avoir  accepté et pris le temps de répondre à ces quelques questions, pour votre confiance. Et pour la photo « retour en arrière ».

Voici leurs réponses aux mêmes questions :

 

1. Questions à Madame Panoï 

1. Si votre fille était un parfum de fleur ce serait … et pourquoi ?

Une orchidée car dans le jardin de mon enfance au Vietnam, il n’y a que des orchidées qui poussent, collées aux troncs, aux branches de nos goyaviers, jacquiers, manguiers.

C’est une belle plante qui me calme, facile qui ne demande pas de soin, comme une personne qui essaie de donner le meilleur de soi, de survivre et ne dérange pas son entourage.

2. Si votre fille était un poème et/ou un roman/une pièce de théâtre, ce serait… et pourquoi ?

Joker

3. Trois mots qui évoquent votre fille ?

Ma

grande

Bébé

4. Un petit rituel mère/fille à partager pour vous retrouver ?

Je pense toujours à lui faire plaisir, à lui cuisiner les plats qu’elle adore chaque fois qu’on se voit.

5. En quoi votre fille est-elle inspirante pour vous ?

Une femme moderne qui vit bien avec son temps.

6. La qualité qui l’a peut-être le plus aidée dans son trajet singulier ? et en tant que créatrice d’un projet ?

Sa persévérance son assurance, ne croire et compter que sur soi-même.


7. Ce qu’elle offre au monde selon vous ?

Le meilleur d’elle, sa franchise, son respect pour autrui

8. Ce que vous aimeriez plus que tout lui dire …

Je t’adore infiniment plus.

 

2. Questions à Madame Néroli 

1. Si votre mère était un parfum de fleur ce serait … et pourquoi ?

Le jasmin car c’est une fleur discrète et simple mais à l’odeur puissante, généreuse et calmante.

2. Si votre mère était un poème et/ou un roman/une pièce de théâtre, ce serait… et pourquoi ?

Jamais sans ma fille, plus pour le titre que l’histoire car elle est très différente de celle de ma mère, mais ma mère ferait tout pour ses enfants.

3. Trois mots qui évoquent votre mère ?

Bienveillance,

douceur

et amour

4. Un petit rituel mère/fille à partager pour vous retrouver ?

Dormir ensemble.

5. En quoi votre mère est-elle inspirante pour vous ?

Elle est libre, sait ce qu’elle veut mais respecte toujours autrui.

6. La qualité qui l’a peut-être le plus aidée dans son trajet singulier ? et en tant que créatrice d’un projet ?

Sa résilience.

7. Ce qu’elle offre au monde selon vous ?

Sa bienveillance.

8. Ce que vous aimeriez plus que tout lui dire …

Je t’aime.

 

J’ai adoré partager avec vous ces mots croisés, la poésie et la tendresse, la beauté et la force qui s’en dégagent.

Et vous, si votre mère était un parfum de fleur, ce serait … ?

Et qu’aimeriez-vous lui dire plus que tout ?

Belle Fête des mères… et pensées du cœur à tous ceux et celles pour qui cela résonne aussi douloureusement parfois.

Sarah 😉

6 réponses à “Portraits croisés Meres-Filles de Nice 2018 (II) Madame Panoi et Madame Neroli”

  1. Viengvilay dit :

    Merci pour ce moment de douceur ❤️

  2. Samantha dit :

    Ma mère a le parfum du thym sauvage. Souvenir de nos dimanche à l’escalade !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *