mon carnaval de Nice 2018 partie II : Bataille de Fleurs

1 avril 2018 | 2 commentaires | 7

Après le Corso nocturne  illuminé, arrive le second temps fort de notre Carnaval de Nice 2018.

Les Batailles de fleurs…

Institution niçoise depuis leur première édition en 1876 sur la Promenade des Anglais.

« A l’origine simples échanges de fleurs, elles sont devenues le versant poétique et élégant du Carnaval et la vitrine d’une production locale, aujourd’hui encore présente sur les chars. Un spectacle unique au monde.  » nous dit @nicetourisme « qui a inspiré Rio, Pasadena… »

Une amoureuse des fleurs et de Nissa ne peut qu’adorer 😉

Quelques chiffres pour bien réaliser d’abord  l’ampleur de la performance :

Ces « Batailles » sont des « cortège de mises en scène végétales sur le même thème » : ces 16 chars sont réalisés selon le thème du Carnaval par les Carnavaliers, puis préparés avant chaque défilé (5 cette année en deux semaines) par un travail long et méticuleux dans un délai très court :

72 H de piquage par une vingtaine de fleuristes,

3000 tiges par char environ,

soit 50000 tiges et 5 tonnes de mimosa par Bataille de fleurs !!!.

Près de 75 % des fleurs sont issues de la production régionale.

18 mannequins animent les chars et distribuent les fleurs au public.

La Reine du Carnaval est élue parmi elles à la fin de l’automne.

Chaque année, de nouvelles méthodes sont expérimentées pour confectionner les costumes qui se rapprochent de ceux des arts du cirque (entre 40h de travail pour réaliser les plus simples ainsi que les coiffes et plus de 200 h pour le costume de la reine). Leurs maquettes sont créées dans un atelier spécialement ouvert pour l’occasion et doivent respecter le thème du Carnaval.

Semaine 1 – Bataille de fleurs en immersion avec @nicetourisme

Nous avons été invitées ma Mini Miss et moi-même ainsi nos amies @jadheo blogueuse niçoise et sa fille Jade à participer aussi à la Bataille de Fleurs sur le thème du Carnaval en famille. C’est ainsi que je me suis retrouvée le mercredi 21 février (@jadheo ayant été finalement retenue par d’autres obligations ) à vivre quelque chose d’assez incroyable avec mes deux reporters en herbe. Nous avons pu suivre « de l’intérieur » la bataille de Fleurs en précédant ou suivant les chars et les troupes du monde entier qui défilaient avec eux.

Les Miss ont pris leur rôle très au sérieux, shootant du début à la fin !

Le temps était un peu couvert, ce qui n’offrait pas la même ambiance qu’en 2017 où nous avions vécu notre première Bataille de Fleurs émerveillées sous le soleil avenue Félix Faure… mais cela n’empêchait pas d’apprécier la magie du spectacle, et ce n’était rien en comparaison de ce qui nous attendrait la semaine suivante !

Nous avons pu voir de près les Chars fleuris, les mannequins offrant les fleurs au public.

De nombreux encadrants et la BAT ( Brigade d’agitateurs de tribunes, voir article Mon Carnaval de Nice 2018 partie I) les assistent pour répartir au mieux les fleurs offertes au public dans les tribunes. Ils les ambiancent en y arrivant avec des canons à confettis.

La musique entraînante (même si la Miss trouve qu’elle ne correspond pas assez à sa génération ;)) le ciel empli de créatures fantastiques, la poésie des chars, la beauté des nombreuses variétés de fleurs, les costumes magnifiques ainsi que l’ardeur des troupes défilant nous a fait encore passer un moment féérique.

Merci encore @nicetourisme et à tous ceux qui ont rendu possible cette magie.

Nous vous proposons de revoir ce défilé en images dans mes stories Instagram archivées sur @mescarnetsriviera.

 

Semaine 2- Bataille de fleurs sous la neige en tribune PMR

La semaine suivante, nous débarquions le dimanche 25 février pour un séjour prévu de longue date avec un proche en fauteuil roulant pour un « blog trip » PMR » (Personne à Mobilité Réduite).

Avec des prévisions météo annonçant un froid glacial en provenance de Russie et de la neige pour les jours à venir !!!

Nous étions là pour organiser une première découverte de Nice pour la personne qui nous accompagnait et montrer ensuite dans le blog le déroulement, la thématique de l’accessibilité au cours du séjour et le point de vue de la personne en fauteuil. Au programme était inclus le Carnaval. (je parlerai davantage du Corso nocturne dans l’article concernant ce blog trip PMR)

Le mercredi 28 février fut un des jours les plus glacials du séjour. (cf vidéo en bas d’article :))

Notre vécu de la Bataille de fleurs fut complètement différent. Nous n’étions plus des reporters en mouvement, nous adoptions le point de vue d’une personne en fauteuil assise en tribune dans le froid pour assister au spectacle côté Felix Faure. D’ailleurs j’ai très peu de photos du défilé car ma batterie m’a lâchée juste à ce moment 🙁 !!!

Autant le dire tout de suite, pour nous et pour ce proche dont c’était la première fois, la magie de la Bataille de fleurs a opéré à nouveau malgré les conditions météo !!!

Les demoiselles sur les chars et tous les participants ont affronté le froid avec bravoure et donné un maximum pour animer cette fête. Les troupes invitées s’approchaient de la tribune PMR pour que les gens puissent participer au maximum au spectacle. Il était féérique de voir de tout près cette parade, ces maquillages, costumes. L’interaction était de mise avec le public.

Le lancer de fleurs fut généreux. Nous avons pu admirer leur fraîcheur et récolter de nombreuses variétés, roses, œillets emblèmes de Nice, tulipes, mimosa bien sûr et bien d’autres encore…   les assembler en jolis bouquets partagés avec nos amis niçois, et en distribuer encore autour de nous aux personnes à mobilité réduite avec qui nous avons échangé durant ce moment de partage festif…

(à lire aussi : « Le Carnaval de Nice 2018 by Mini Miss Riviera« )

Une pluie de bonnes ondes printanières pour nous sortir du froid glacial !

Les sourires et échanges étaient nombreux côté public et côté participants au défilé, ce qui réchauffait l’atmosphère.

Pour ma part, je n’oublierai jamais cette Bataille de fleurs très spéciale et les danses endiablées que nous avons enchaînées avec la Mini Miss sur cette tribune PMR (où nous avions pu rester à deux accompagnantes en raison du faible nombre de personnes à MR présentes, nous avions réservé nos places dans la tribune Félix Faure  jouxtant celle-ci au cas où) pour braver le froid et faire monter la température !

(Petit moins : nous aurions aimé pour tout le public des tribunes Verdun, Félix Faure et PMR lors du Corso nocturne comme pour la Bataille de fleurs que la BAT passe plus souvent animer ce côté où l’on n’a pas du tout l’impression d’assister à la même fête que près de la foule au bas des tribunes Phocéens et Jean Jaurès… Il manque clairement une dimension, on se sent spectateur lointain plus qu’acteur immergé dans la fête.

Ce serait bien aussi que les ballons captifs ne stationnent pas devant les écrans géants ce qui empêchait de voir une partie du spectacle non accessible, notamment l’ouverture de la Fête.)

R.V l’an prochain, j’espère avec le soleil et de plus belles photos à vous proposer !

Et vous ? Avez-vous déjà assisté à une Bataille de fleurs ou en rêvez-vous ?

Etes-vous intéressés par l‘accessibilité et le point de vue des personnes à mobilité réduite sur la participation à des événements azuréens ?

Dites-nous tout en commentaire ! 😉

Sarah

lire aussi Le Carnaval de Nice 2018 by Mini Miss Riviera )

2 réponses à “mon carnaval de Nice 2018 partie II : Bataille de Fleurs”

  1. Le sud de Sam dit :

    Pour la sudiste que je suis, je me rappelle pas de quand date ma dernière visite au carnaval. Je trouve que l’ambiance a changé et que ça s’adresse maintenant aux touristes asiatiques… C’était mieux avant 😉 Bisous

    • Sarah dit :

      Merci pour ton retour Sam. Oui je comprends que nous n’ayons pas le même point de vue !
      Je débarque sans avoir connu l’avant et je suis tout de même émerveillée…:)
      Et que faudrait-il pour améliorer les choses ?
      J’aimerais bien que tu me racontes comment c’était avant un de ces jours 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *