Mon Carnaval de Nice 2018 partie I : Corso nocturne entre filles

31 mars 2018 | Aucun commentaire | 4

Cette année, nous avons eu la chance d’être invitées par @nicetourisme  afin d’assister au Carnaval en famille et entre amies avec @jadheo (retrouvez aussi son article sur le 134ème Carnaval)  blogueuse niçoise et nos deux filles de 12 ans, Jade et Mini Miss (retrouvez aussi  « Le Carnaval de Nice  2018 by Mini Miss Riviera« ).

Le Carnaval commençait pour nous la première semaine des vacances scolaires, j’ai donc embarqué ma Mini Miss pour deux jours festifs et émerveillés à Nissa.

Nous avions pu assister toutes les deux à l’édition 2017 avec un Corso Nocturne en tribune et une bataille de Fleurs sous le soleil en promenoir. Instants éblouissants.

 Plonger dans la magie

Arrivées le midi par avion, nous avons ensuite rendez-vous avec @jadheo et Jade à notre chouette hôtel @villa_bougainville by Happy Culture pour que nos demoiselles puissent se retrouver et  créer leur maquillage de Carnaval.

Nous avons décidé de suivre le conseils de @nicetourisme : arriver tôt, pour passer les contrôles de sécurité et voir la Place Masséna s’ambiancer petit à petit.

C’est une soirée heureuse qui s’annonce avec la joie de ces retrouvailles.

Ahh la douceur du climat ce soir de février 🙂  (je ne savais pas qu’un épisode de froid glacial se préparait pour notre retour en blog trip PMR la semaine suivante !!! ;)).

Les Miss papotent et apprécient le pique-nique en plein air du côté de la Fontaine du Soleil, le stand Ballanger où elles peuvent trouver churros et barbe à papa en attendant le lancement des festivités.

Avec @jadheo nous admirons la vue d’en haut sur la place Masséna 😉 depuis l’endroit où officie le D.J qui chauffe le public.

Les tribunes se remplissent, l’ambiance monte avec la BAT (Brigade d’Agitateurs de Tribunes, troupe d’arts de rue de 60 artistes venus d’horizons différents, acrobates, danseurs, circassiens, musiciens, qui se forme quelques jours avant les festivités). La Miss et moi adorons ces jeunes garçons et filles si entrainants et souriants.

Le lancement de la soirée se prépare en musique, le public fait du bruit. On n’attend que le début du défilé.

Après le compte à rebours, moment d’émotion quand des milliers de confettis, de serpentins colorés et brillants jaillissent, illuminent les lieux. Les chars se mettent en mouvement et les acteurs du Carnaval dansent, saluent la foule.

crédit photo @gecko_06

C’est imparable, chaque fois que j’ assiste à ce lancement, le même sentiment de légèreté, de renaissance printanière s’empare de moi !

Emerveillement et sourires

Tout au long de la soirée, nos visages et nos sourires reflètent notre joie.

La fête nocturne a vraiment un côté onirique et saisissant.

crédit photo @gecko_06

Les chars sur le thème du l’Espace (l’Observatoire de Nice Côte d’Azur est « au fil des découvertes, l’un des centres internationaux de référence pour la connaissance de l’univers »)  défilent. Représentant à la fois l’actualité de l’année avec la caricature et la satire politique ainsi que la thématique proposée, à travers les films de science-fiction notamment. Le Roi de l’Espace aux traits de Thomas Pesquet chevauchant « son aigle niçois interstellaire » et la Reine des destinées « orchestrées par le ballet des planètes et des étoiles et la magie quotidienne de l’horoscope »( article passionnant sur la mise en lumière des majestés du Carnaval de Nice 2018 par Light zoom ici).

« Le Soleil a rendez-vous avec la Lune « par l’illustratrice Elza Montlahuc et la Compagnie Concept Evenementiel est mon char coup de cœur inspirant et poétique en 2018.

De nombreuses compagnies du monde entier, près de 44 groupes,  ajoutent une dimension supplémentaire à la féérie de ce défilé en amenant leur art, leurs énergies singulières, leurs interactions avec le public. Un bestiaire gonflable « occupe le ciel ».

Les rires, les lancers de confettis et les moments de partage comme cette danse country endiablée juste en bas de la tribune Phocéens se succèdent. Assister au Corso carnavalesque en promenoir permet une immersion totale. On peut suivre les chars, se déplacer pour varier les points de vue.

Vous pouvez retrouver cette ambiance dans les stories archivées sur mon compte Instagram @mescarnetsriviera.

Enfin c’est le final éclatant de la BAT au pied de la Fontaine du Soleil qui clôture en beauté cette soirée.

Nous sommes 4 filles avec des paillettes dans le cœur et des yeux qui brillent.

Le Carnaval de Nice, c’est aussi :

Les Batailles de fleurs (retrouvez ma « Bataille de Fleurs 2018 » ici), d’autres manifestations festives et toute une ville qui participe à l’événement, des ateliers thématiques pour petits et grands, ce dont je vous parlerai mieux les années suivantes.

Mon rêve : d’y assister chaque année avec mes proches et ma dream team. Célébrer le bonheur d’appartenir à l’Azur et le partager.

R.V donc l’année prochaine (j’espère venir déguisée et réaliser de meilleures photos, merci @gecko_06 pour les siennes qui sont magiques) avec le Roi du cinéma, pour célébrer le centenaire de la naissance des mythiques studios de la Victorine.

Un grand merci @nicetourisme et à tous ceux qui ont contribué à l’organisation, à la création et au bon déroulement de cette fête intergénérationnelle éblouissante.

Et vous, avez-vous déjà assisté au Carnaval de Nice ? Cette année ?

Quels étaient vos coups de cœur, vos émotions ? 🙂

N’hésitez pas à nous laisser vos retours, vos commentaires ou questions.

Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *