mes etoiles de mougins 2018

11 juin 2018 | 4 commentaires | 10

La première fois aux Etoiles !

Ca promettait d’être superbe, épatant, solaire et délicieux

L’annulation de mon vol à la dernière minute le vendredi sonna le glas de la première journée…

Il me restait le dimanche pour m’émerveiller.

 

Une grève SNCF et 3 h de trajet plus tard…

J’arrivai.

I Vraiment l’impression d’être transportée au pays des merveilles…

Il y a quelque chose d’irréel dans l’atmosphère qui règne à ce moment dans le village ensoleillé.

D’abord vous montez dans un bus où toutes sortes de personnes convergent dans une communion plutôt souriante vers l’entrée de la manifestation…

Ensuite vous débarquez et vous commencez à voir des vestes aux noms brodés passer, se saluer, discuter, sourire aussi…

Et puis vous découvrez avec bonheur ces rues montantes aux pierres pastel

et tout ce que nous réserve de surprises la programmation du jour. Les chefs sont partout, ateliers, causeries, performances… On les sent plutôt légers et heureux de partager avec le grand public leur amour du métier. La convivialité, la bonne humeur et la simplicité sont de mise partout où je passe.

Pour moi point de photo VIP avec la star des Etoiles Philippe Etchebest que je n’ai même pas entraperçu 😉 mais quelques jolies rencontres où prendre le temps de l’échange a fait naître des moments bulles de joie…

Au milieu des œuvres de Tomek exposées dans le village, il se passe toujours quelque chose de spécial aux Etoiles de Mougins… quelques images emblématiques qui m’ont marquées :

Sculpture de fruits et légumes…

Sculpture de glace…

Je vous laisse lire l’article d’@ablacarolyn_and_the_macarons (qui était aussi une des rédactrice du Journal des Etoiles cette année) pour avoir un aperçu complet de la richesse de la manifestation…

Et je vous présente deux rencontres auxquelles je ne m’attendais pas, deux coups de cœur de ce dimanche 3 juin.

II Les demoiselles aux bougies magiques

Déambulant dans une des artères principales des Etoiles, mon œil fut soudain attiré par un stand illuminé par la présence souriante de trois jeunes filles, Marina, Anna et Thanh Bich

de l’agence @comandco qui présentaient la marque étonnante des bougies rechargeables à vie ICE CANDLE Cannes. qui ont déjà séduit entre autres de nombreux professionnels de la restauration.

Curieuse et fan de belles bougies, soucieuse d’écologie… je voulais en savoir plus.

Au fil de ces échanges fort sympathiques, j’ai pu comprendre que ces bougies conçues par Arnaud Belloy, créateur de cette marque haut de gamme (durant 3 années de recherche), ont vraiment des atouts indéniables et tout pour plaire …

100% françaises, leur cire végétale à base de colza ne laisse aucune trace au fond du verre, vous pouvez le réutiliser indéfiniment en remplaçant la bougie par une recharge.

Leurs 8 fragances délicates ont été créées en partenariat avec des artisans parfumeurs de Grasse…

En combinant le choix du verre, de la fragance, voire une personnalisation, vous avez la possibilité de vous offrir une expérience raffinée et délicieuse, avec durabilité !

Pour ma part, j’ai eu la chance de recevoir une de ces bougies, (merci à @comandco, à Nathalie Engelmajer Chams et à vous trois les filles ;))  j’ai choisi le verre rose pâle et la fragance « fleur subtile » qui correspondent toutes deux à mon côté doux et floral…

Je ferai un retour d’expérience détaillé dans la section du blog consacrée aux parfums quand j’aurai pu me poser pour des séances olfactives en compagnie de cette petite merveille…

III Les miels de l’apiculteur nomade Jean-Louis Lautard

Allant à la découverte du marché provençal de petits producteurs locaux avec @ablacarolyn_and_the_macarons,

j’ai eu la chance qu’elle souhaite absolument acheter ce jour-là le fameux miel du Tillet et je l’en remercie :).

S’en est suivi un moment de pur bonheur, un jour de grand soleil, qui restera gravé en moi.

Nous avons goûté, ravies, des miels aux accents si divers, et si nuancés que c’en était enivrant ;)!

« Garrigue et forêt provençale », « Pin Sylvestre », « Bruyère callune » son caractère et son amertume, « Montagne du Jura » sapin et tilleul, « Bruyère blanche » de l’Esterel, le « Châtaignier » et enfin l' »Arbousier » aux mille tours qui développe successivement divers arômes étonnants, entre autres amertume et fumé.

Nous avons pu imaginer mille plats, mille accommodements au travers de cette promenade sensorielle,  toutes les saisons évoquées en bouche et dans notre imaginaire.

Un beau partage vraiment avec cette adorable personne :

Je reviendrai par la suite vers ces producteurs pour un article dédié, c’est trop beau, profond et intéressant pour en parler à la va-vite…

C’était juste un petit aperçu… histoire de vous mettre l’eau à la bouche !

 

 

Je me suis régalée à découvrir Les Etoiles de Mougins cette année.

J’ai adoré leur atmosphère gaie et pleine de soleil.

Merci à @lesetoilesdemougins !

J’espère bien y être l’année prochaine et encore mieux en profiter…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 réponses à “mes etoiles de mougins 2018”

  1. Arnaud dit :

    Un grand merci pour cette article.

  2. Samantha dit :

    Hyper chouette les bougies !
    Bisous 🙂
    A très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *