Mes expos coup de coeur de l’été 2018 à Nice

2 septembre 2018 | Aucun commentaire | 4

 

En ce début de « troisième mi-temps de l’été » 😉  je suis enchantée de pouvoir enfin partager avec vous mes trois coups de cœur de l’été 2018 en matière d’expositions temporaires à Nice !

Si ce n’est déjà fait, courez-y, il n’est pas trop tard pour en profiter !

En attendant vous pouvez toujours me suivre pour un petit parcours subjectif dans ces musées et galeries :

 

« Matisse et Picasso, la comédie du modèle »

(jusqu’au 29 septembre 2018  au Musée Matisse)

Tout d’abord, un incontournable…

 

Cette expo a lieu dans ce musée de Cimiez que j’adore.

Où l’on peut découvrir toute l’année  le trajet de Matisse de façon particulièrement riche.

On nous présente en effet ici à travers des photographies et plus de 150 œuvres (peintures, sculptures et œuvres graphiques) des deux artistes le dialogue et l’histoire de la relation entre les deux maîtres à travers la thématique du modèle. On peut y voir notamment leur différence d’approche à ce sujet.

C’est la première fois depuis 16 ans que les deux peintres sont présentés ensemble dans une exposition (« Matisse-Picasso » en 2002 à Londres, Paris et New-York).

Premier intérêt de cette expo : du point de vue de l’histoire de l’art, une belle diversité d’ œuvres présentée en cinq sections pour appréhender cette relation entre les deux artistes et leurs perspectives sur la question du modèle.

Au delà,  j’ai été particulièrement touchée par le fait d’aborder le travail à l’atelier, et par les photographies qui en rendent compte.

Se replonger dans ces instants de création.

Entrer dans le vif du sujet par la petite porte du quotidien pour mieux saisir quelque chose de ces trajets.

 

« Traverser » et « Alpes-Maritimes » de Raymond Depardon 

(jusqu’au 16 septembre 2018  à l’Espace culturel départemental de la Galerie Lympia, entrée libre)

 

Ensuite, les deux expositions consacrées au photographe Raymond Depardon présentées à Nice après Paris en partenariat avec la Fondation Henri Cartier-Bresson.

 

 

Passionnée de photos, je n’ai pas pu être au vernissage (merci au Département 06 pour l’invitation )  mais je ne  pouvais les manquer ! J’ai pu y emmener la Miss qui s’est intéressé aussi à l’œil et aux clichés du célèbre photographe. Un jour légèrement pluvieux mais toujours lumineux à Nice ;).

 

L’endroit qui est l’ancien bagne de Nice superbement rénové que j’avais découvert lors de l’exposition magique consacrée à Giacometti fait toujours une impression forte et singulière.

A mes yeux, il est particulièrement propice à mettre en valeur des œuvres d’art, des parcours d’artistes.

 

L’exposition « Traverser » offre justement des aperçus forts en images du parcours de Raymond Depardon.

Depuis la ferme familiale jusqu’à ses voyages proches ou lointains.

Boulevard saint-Michel, Paris Vème, 2001

Epreuve gélatino-argentique moderne

Touchée par la force qui en émane… l’œil et l’œuvre.

Mini Miss a particulièrement aimé cette photo prise à New-York où elle rêve d’aller 🙂

Park Avenue, New York, 1981 Epreuve gélatino-argentique moderne

 

« Alpes-Maritimes » ensuite présente les photos de Raymond Depardon prises en diverses occasions dans le département. La côte mais aussi l’arrière-pays…

On entre vraiment là encore dans une certaine intimité, dans la confrontation entre l’œil du photographe et ses sujets.

A voir très vite avant le 16 septembre si ce n’est déjà le cas 😉

 

 

« Le Fantôme de la Prom, Histoire et archéologie du Palais de la Jetée Promenade »

(jusqu’au 4 novembre au Musée archéologique de Nice-Cimiez)

Enfin cette exposition particulièrement émouvante et intéressante, notamment lorsqu’on est amoureux de Nice !

 

Le service d’archéologie Nice Côte d’Azur  a effectués des fouilles sous-marines ces dernières années sur le littoral niçois et s’est associé à des historiens et à des passionnés pour faire naître cette évocation des deux palais de la Jetée Promenade.

 

Leur histoire et leur destin (Et oui ! Il y en a eu deux… Le premier a brûlé juste après l’achèvement de sa construction qui a duré 3 ans, de 1880 à 1883, quatre jours avant son inauguration prévue le 8 avril 1883.).

Vestiges, objets, photos, films  nous replongent dans ce passé niçois qui en fait rêver beaucoup…

 

Pour ma part, j’ai vraiment apprécié énormément cette exposition qui nous fait voyager dans le temps. Sa scénographie. 

Tout un pan du passé ressurgit à travers des éléments concrets et des témoignages

l’imagination peut se représenter la vie de cette époque, les fêtes, l’importance du bâtiment sur la Prom et dans la vie mondaine jusqu’à la Seconde Guerre mondiale où il fut détruit.

Je ne peux que vous conseillez vivement d’ aller y faire un tour … et de jeter un coup d’œil dans cette boîte magique !

 

 

J’espère que cette petite balade culturelle vous aura plu et peut-être donné envie de découvrir ces expositions …

N’hésitez pas à nous donner vos retours en commentaires ! 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *