Nos darling designers Etsy Fr Riviera (V) : Julie Andréoli aka Pinkie Punk

27 mai 2018 | Aucun commentaire | 4

Last but not least 😉

@julieandreoli

Julie Andréoli alias Pinkie Punk a répondu de manière détaillée et passionnante à mes petites questions… portfolio FB here

Elle est la dernière des trois Julie à l’origine du Collectif Mellli Mello avec @foxy_m_a et @plumettedeco.

La plus surprenante pour moi de nos darling designers et une des plus attendrissantes tant les contrastes sont riches en elle… même si chacune est un peu tout ça pour moi en tant que créatrice et en tant que femme. Chacune à sa manière singulière. Chacune avec son charme… 😉

Ses créations ont une énergie de folie, pleines de couleur, un univers où le latino se mêle à la musique, où les dessins sur le vif semblent exploser sur les supports. 🙂

Ses coussins ont le pouvoir de vous endormir si vous avez besoin de plonger dans des songes révélateurs, ou de réveiller votre personnalité décadente, rebelle ou romantique enfouie… (nan je rigole c’est juste qu’elle me plonge dans ce type de rêverie, notre Julie aux tatoos évocateurs de multiples vies… enfin sait-on jamais… il faudrait les essayer dans un bar à sieste après un cocktail d’enfer et débriefer… ;))

Elle me fait aussi exploser de rire, mes yeux se plissent en un sourire de bonheur quand je la retrouve… (faut pas que j’en abuse je vais prendre des rides et on devra faire des shootings beauté trop souvent :))

Parce que c’était elle, parce que c’était moi… 😉

Ca me suffit comme raison pour dire merci à la vie pour cette rencontre-là.

Qu’elle continue à nous inspirer en suivant ses voies nouvelles et déjantées…

Que l’amitié nous emmène loin sur les chemins…

Road trips tendres et familiers, entre filles, les cheveux dans le vent et tatouées (les miens sont dans le cœur mais ça compte !)…

Je vous laisse à présent avec notre @julieandreoli et son roman initiatique :

« Ta définition de toi-même essentielle et poétique(/déjantée) ?

Pink Et Punk à la fois

Ton rapport à Nice, ce qu’elle représente pour toi ?

Nissa La bella c’est là que je suis née. J’accorde une importance particulière à la notion de « racine.

En Fait cette ville Je l’aime et je la déteste .

Tes trois kifs niçois  ?

1. La nourriture : La pissaladière , la socca , le pan-bagnat….

2. La Promenade des Anglais. Pour se balader , regarder l’horizon Et les mouettes flotter sur l’eau, entendre le bruit des vagues.

3. Le Soleil et le ciel bleuuuu…

Si tu pouvais nous résumer en quelques phrases ton parcours et tes grands bonheurs en tant que créatrice tu dirais ?

Mon parcours je vais te le découper en chapitres comme dans un livre 😉

Dont le titre serait  » Vie active et Vie d’artiste, Bridget Jones Est trop chochotte » 😜

Chapitre 1: l’apprentissage .

-Jeunesse-
1994 : 17 ans j’ai mon bac A3, Arts plastiques.
1995: Je passe un an à la villa Thiole ( ecole municipale d’art plastique de Nice) où je découvre diverses techniques comme la photographie le développement en chambre noire, l’odeur des produits et du révélateurs , les filtres et les contrastes . Je découvre le Concept en travaillant sur le thème de la femme enfant puis sur mon enfance en particulier. Je me rend compte que l’art me permet de me connaître et de m’exprimer ce qui me rassure et me motive car à cette époque je suis très timide et très isolée des autres , très « weirdo « .

-l’aventure Lyonnaise-
Je réussis mon concours Et je suis partie étudier à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Lyon. J’y ai découvert le Concept Et l’élite . Je poursuis mon travail sur l’enfance, je m’intéresse aux tribus musicales urbaines, je découvre l’édition, Photoshop et je fais des romans photos décalés . J’ai un gros travail de photos ou je me mets en scène, l’identité m’intéresse . Je suis heureuse .Mon aventure lyonnaise a duré 5 années.

Internet débarque dans nos vies …

Chapitre 2: Désillusion

-Retour a La case depart-

Retour à Nice en 2001 , période douloureuse avec une sensation désagréable de retour à la case départ , De Tout ça Pour Ça , De chute … la « vraie vie » me rattrape et je pointe à l’ANPE… dur dur Mais je persévère …
What? en 2003 je suis publiee dans un ouvrage du Dernier Cri ,  » Vagina Mushroom » , Avec mes photomontages. Le dernier cri est un collectif de sérigraphie marseillais.

Chapitre 3: Quand on cherche on trouve !

– Yes you CAN!-

En 2005 ma rencontre Avec Annick Sauvage me permet de participer à une expo collective « Vinyl » à la villa Cameline .

Cette expo relance ma créativité ! Je recommence à produire, j’affirme mon univers rock et décalé.

En 2006 j’expose mes tableaux au Volume la salle de concert alternative niçoise.

La même année, j’expose dans une librairie à Paris, j’y crois, je démissionne de mes boulots de formatrice et animatrice et je quitte alors Nice Pour la vie parisienne pendant 4 mois.

Pendant 4 mois je ne fais rien donc rien ne se passe.

En 2007 je travaille pour Chiara Samugheo , une grande photographe italienne en tant qu’assistante photo.

Je vais en Italie, je découvre un monde parallèle, je retouche la Cinecitta et Fellini.

Mais la vraie vie me rattrape encore je prend un emploi « normal » et « stable » chez Photoservice …
???????????????????
Mais je ne suis pas normale ni stable.

Chapitre 4: Il était une fois…

-Phoenix-

En 2010 je deviens maman . ^^

Tête atomisée et grosse remise en question POSITIVE! Et je me dis que je n’ai pas Fait Tout ça Pour rien.

Tout ce parcours labyrinthe !!

Je démissionne et je reviens à mon premier métier : prof !

En parallèle j’ai un but, ma priorité : ma fille a une maman artiste et je veux qu’elle le sache !

En 2013 je partage un Atelier collectif à la friche , je commence les marchés créateurs .

Je découvre un nouveau monde, à la fois loin et proche de mes études artistiques conceptuelles et élitistes.

-Dans la vie il n’y a pas de hasard, il y a des rencontres –

Jour J: Le 24 juin 2014 je rencontre Jeym, Jadheo , Foxy Et Plumette sur un Marché créateur à Saint- Jean Cap Ferrat.

C’est la naissance du Collectif Mellli Mello ;).

Je crois que tu connais la suite …

Si tu étais … ce serait… et pourquoi…

Une fleur
Ma fille me voit comme une jonquille ce qui m’a rappelé mon adoration pour Alice aux pays des merveilles et ce qui m’a permis de le revoir Avec Elle.

Une couleur
Le vert , depuis petite , parceque j’aime les animaux.
Le Rose flamant rose et bonbon Rose … les caniches Roses sont cools aussi !

Une matière
Un contraste , par exemple , lisse et rugueux, doux et piquant.
Un tissu fouf rose fluo , agressif pour l’œil mais doux au toucher .

Un pays ou une ville
N’importe ou tant qu’il faut prendre l’avion!
Londres en 1977
Barcelone
Montréal

Un dessert

Une énorme part gourmande de gâteau au chocolat avec une ganache délicieuse , une belle génoise imbibée de sirop et un peu de croquant !

Sans oublier son petit fruit mignon … Bon Ok c’est presque une forêt noire 😜👌🏻

Un tableau célèbre:
La Joconde … j’ai un peu sa tête , mini bouche et grand front et j’aime bien prendre sa pose. Ma fille dit que c’est ma copine ! Et puis elle m’intrigue car je ne comprend pas son mystère et l’engouement qu’elle déclenche !?

Merci et bisous.

Bisouuu

A la prochaine j’ai déjà hâte… »

J’ai vraiment kiffé partager avec vous tous ces portraits de nos Darling.

Et je m’aperçois que chaque article s’est modelé dans son style à ma vision de la créatrice qu’il présente, à ce que je ressens pour elle et à son contact.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires sur tout ça et comme dit Julie Andréoli :

« Bisouu, à la prochaine, j’ai déjà hâte… ».

Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *