Ce moment où je suis devenue azuréenne

26 mars 2018 | 4 commentaires | 2

Comment je suis tombée amoureuse de Nice et de la French Riviera… (A M.A)

En découvrant Mes Carnets Riviera, vous vous demandez peut-être qui je suis (voir aussi A PROPOS) ?

Ou bien encore quand et comment je suis tombée amoureuse de Nice et de la Côte d’Azur ?

Pourquoi ce blog ?

C’est une histoire de trajet solaire et d’enracinement, d’éclore pleinement…

De love at first sight, riche en sensations et émotions !

Je vais vous parler à cœur ouvert de moi et de mon parcours (attention lyrisme inside !).

Je pense que cela vous permettra de mieux comprendre comment est né mon bébé blog et la part d’émerveillement qui fait partie intégrante de son ADN.

Méditerranéenne

De longue date.

Ils n’avaient laissé aucun doute au fil des années, ces signes avant-coureurs…

A la late bloomer que je suis…

Le trajet solaire s’est dessiné petit à petit, premiers coups de cœurs, premiers pas vers la Provence des Baux, de Glanum et de Saint-Rémy.

J’avais beau être née et vivre en région parisienne… J’étais de ce Sud.

Si je veux résumer mon sentiment intérieur, c’est bien simple : j’appartiens de toute éternité au pays des oliviers, à cette lumière du « Midi » , à la végétation méditerranéenne.

Restait finalement à savoir où et quand aurait lieu l’enracinement. Où allait finir par se poser mon âme florale et poétique !

2016. A la faveur d’une jolie rencontre amoureuse, du partage joyeux de deux âmes artistes, un beau matin d’été, j’ai posé mon séant pour la première fois dans un vol Paris-Nice… 🙂

Et ce jour-là, je suis devenue azuréenne !

Love at first sight

A l’approche de Nice que je ne connaissais pas plus que la Côte d’Azur, j’ai pu vivre l’ une des expériences les plus belles et mémorables de ma petite vie :).

Après les montagnes, les premières courbes se dessinent.

La baie de Cannes à l’horizon. Je sens qu’un nouvel espace s’ouvre, pas seulement dans le ciel, mais en moi.  Une allégresse et des ailes qui se déploient largement.

Un sentiment assez indescriptible de joie qui surgit des profondeurs et vous étreint.

Un émerveillement qui ne cesse de s’accroître au fil des minutes. Mes yeux ne veulent plus rester longtemps loin de ce spectacle…

Nous survolons, ces côtes, ces reliefs, ce paysage dont la beauté me fait encore aujourd’hui venir des larmes de bonheur… Ce bleu d’août et les sillages blancs des bateaux…

L’Esterel, Cannes, Les îles de Lérins, Antibes et son cap…

Et puis s’annonce la courbe enchantée qui se prépare à me ravir le cœur, Nissa et sa Baie des Anges !

S’enraciner dans l’Azur

De l’atterrissage à l’aéroport Nice Côte d’Azur à mon départ quelques jours plus tard, j’ai éprouvé continuellement ce sentiment d’émerveillement et d’appartenance. D’être enfin revenue dans ma terre promise, enfin arrivée chez moi.

L’alchimie a opérée avec les palmiers (dont je suis amoureuse depuis toujours…), sur la Prom, du Cours Saleya à la Colline du Château, en mangeant ma première socca… Et des milliers de fois depuis… 😉 avec la ville comme avec les Niçois.

Les retours pleins de promesse et les découvertes se sont succédés. Le périmètre s’élargissant chaque fois au cœur de la ville puis sur la French Riviera. Des étoiles plein les yeux.

La rencontre amoureuse s’est transformée en amitié.

L’histoire d’amour avec Nice et les Niçois n’a cessé de s’approfondir. De belles rencontres et un partage au quotidien IRL ou sur Instagram à travers les comptes @sarahnoor puis @mescarnetsriviera. Qui me fait me sentir un peu avec vous même quand je suis loin et que j’ai le mal du pays !

Merci à tous pour ces petits bonheurs au jour le jour !

Cette love story s’est alliée à mes passions diverses, à ma créativité qui ne demandait qu’à éclore pleinement, à mes  envies de photographier et d’écrire, d’aller à la rencontre des azuréens.

Tout cela pour imaginer cette aventure, ce partage autour des « bulles de joie » qu’est Mes Carnets Riviera, dans laquelle a embarquée ma fille. Mini Miss Riviera, autre Méditerranéenne qui a commencé, elle aussi, à aimer l’Azur…

Et vous 😉 ? Prêts à tomber amoureux ou déjà conquis par Nissa la Bella ? Depuis quand ? Pourquoi ? Comment ?

Dites-nous tout en commentaire  🙂 !!! Nous attendons avec impatience vos retours, vos anecdotes et vos coups de cœur …

Good vibes solaires !

Sarah

4 réponses à “Ce moment où je suis devenue azuréenne”

  1. Deborah Berthorelly dit :

    Je me reconnais tellement dans tes mots 💖
    Mes racines me rappellent et m invitent aux voyages plus souvent à chaque venue sur la french riviera 🌴🌊☀️
    La magie et l alchimie opèrent toujours 💫 on se sent soi tout simplement 😍

  2. Le sud de Sam dit :

    Très belle histoire et joliment racontée ! Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *