Mon maillot une-pièce de charme 2018 by Vilebrequin

13 octobre 2018 | Aucun commentaire | 1

Cet été, j’ai eu la joie de découvrir de plus près la marque Vilebrequin (maillots de bain mais aussi prêt-à-porter, beach wear, accessoires)  originaire de Saint-Tropez grâce au concours Instagram qu’elle avait organisée avec Le Blog de Cécile Na,  from Nissa. De tout cœur, merci à Cécile et à Vilebrequin pour ce si joli cadeau !

J’ai eu en effet la chance de gagner un maillot de bain de mon choix dans leur collection été 2018. J’ai opté pour ce maillot « une pièce sculptant uni » plein de peps et de charme avec son nœud sur la nuque, son décolleté ajustable souligné de piqures graphiques. Et sa  couleur curcuma solaire correspond si bien à l’univers de Mes Carnets Riviera que l’on dirait qu’il a été designé pour moi :). 

Tombée sous le charme de ces maillots  à travers leur compte Instagram et leur site, je  me suis donc promis de faire un shooting pour mieux vous présenter la marque et mon expérience perso à travers quelques photos. 

Le projet de ce shooting

Cela représentait un défi pour moi car je suis loin d’être un mannequin et mon blog étant plutôt orienté lifestyle,  je n’avais pas jusqu’à présent l’habitude de shooter des looks et de me montrer à ce point… 😉 Le côté fashionista étant plutôt celui de Mini Miss Riviera dans sa rubrique du blog… Elle est passée cette fois de l’autre côté de l’objectif pour un résultat vraiment top ! Graine de photographe…

Et bien, l’expérience s’est avérée joyeuse, solaire, à la fois amusante et enrichissante.

Après quelques photos à la terrasse du Méridien de Nice, je m’en suis remise à l’œil bienveillant de la Miss pour une séance ensoleillée au Stade Nautique Gabriel Menut près de notre résidence actuelle. Merci à elle aussi qui a été adorable,  super créative et pro !

Un beau moment de partage mère/fille … 

La marque et son ADN solaire

Les origines de la marque remontent aux seventies, en 1971, quand Fred Prysquel, photographe et journaliste sportif automobile dessine à la terrasse de Sénéquier son maillot de bain idéal. Un boxer-short découpé dans une toile de spinnaker inspiré de l’univers des surfeurs, une nouveauté à ce moment. Le succès  fera de Moorea le modèle iconique de cette marque au positionnement de luxe dont le nom est celui d’une pièce de moteur. 

A l’image de sa nouvelle boutique de Singapour (172 actuellement en France et dans le monde), inspirée par « les teintes vibrantes d’azur et de blanc de la Mer Méditerranée », la marque dont « l’environnement coloré et lumineux réunit à la fois la fraîcheur décontractée du bord de mer et le style de vie glamour de la Côte d’Azur et de Saint-Tropez. » (source : site internet de la marque : www.vilebrequin.com) a su nous séduire pour diverses raisons.

Par ses aspects éminemment solaires, ses modèles tout à la fois élégants, intemporels, mais aussi joyeux et dans l’air du temps, et bien sûr son excellente qualité made in France !

Par son engagement auprès de l’association Te Mana O Te Moana (retrouvez les détails dans la partie Magazine du site) pour protéger l’avenir des tortues de mer…

Par son histoire azuréenne et ses valeurs familiales, le concept « tel père tel fils » /mère-fille déclinant depuis les années 1990 ses maillots et vêtements adultes en version enfant, l’accent étant mis sur la complicité, le partage et la joie de vivre des moments d’enfance, d’insouciance… 

Une complicité parent/enfant que nous avons retrouvée avec bonheur dans ce moment serein de shooting « by the pool » dont je vous laisse admirer le résultat 😉

Un début d’automne détente au bord de l’eau…

Le modèle choisi :

Ce modèle qui est une véritable ode à la dolce vita m’a charmée lui aussi pour diverses raisons.

Sa couleur ne cesse de m’enchanter, c’est un ensoleillement permanent, un appel aux moments de baignade que j’adore tant, un clin d’œil éclatant.

Sa coupe est plutôt flatteuse, avec son arrondi dans le dos, son attache qui se noue joliment sur la nuque, son tissu qui fait comme une seconde peau à l’effet gainant. Il épouse nos formes et il est vraiment très agréable à porter. 

Le seul regret que j’ai est qu’il a tendance à écraser un peu la poitrine par son aspect gainant. Mais son décolleté a du charme cependant, il est joliment coupé et il se module à volonté par le nœud réglable sur la nuque. 

Voici en quelques photos un résumé de cette belle aventure de l’été 2018 à la découverte de Vilebrequin !

Tee-Shirt « Nissa la Bella » by www.ficanas.shop/

Au moment complice shooting mère-fille  :

Et vous, plutôt une ou deux-pièces ? 😉 

Plongeriez-vous dans un maillot Vilebrequin ? 

Aimez-vous cet article et souhaiteriez-vous plus de looks et de photos by Mini Miss ? 

Vous pouvez aussi retrouver ici un autre article que j’ai bien apprécié, dédié à l’expérience Vilebrequin de cet été 2018 par Deborah du blog azuréen Clef du rêve … 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *