edito # decembre 2018

4 décembre 2018 | Aucun commentaire | 1

Cette fois je suis plus en avance pour rédiger mon édito du mois ! 

Je pressens que plus les jours vont passer, moins j’aurais de temps pour l’écrire alors je profite d’un moment de calme pour me poser devant l’ordinateur pour ce petit rendez-vous mensuel à cœur ouvert. 

Et cette fois en particulier m’adresser à vous au fil de la plume. 

Je suis la première à me laisser surprendre par ce qui en ressortira.

La première chose à vous dire, c’est que la fin de l’année approchant, je suis déjà dans le bilan de 2108, année où j’ai quand même lancé l’Instagram et le blog @mescarnetsriviera ! 🙂

et dans les futurs projets et orientations pour 2019.

Je suis enchantée, heureuse, et pleine de gratitude d’avoir pu créer ces supports pour exprimer ma créativité et partager avec vous tant de choses.

Je remercie le destin et tous ceux qui m’ont aidée et qui sont là, de plus en plus nombreux et fidèles au rendez-vous. Je suis fière et pleine de joie chaque jour de créer et de vivre ce partage azuréen (mais pas que), de célébrer Nice et la Côte d’Azur qui sont devenus mon véritable enracinement, mon point d’ancrage même si je n’y suis pas encore à plein temps.

Plus les mois passent, plus ma façon d’être en tant que blogueuse/instagrammeuse au quotidien se précise. J’ai l’immense joie de créer du contenu qui me ressemble, à ma guise, et dans les délais qui me conviennent car je ne suis pas une « influençeuse » ! 🙂

Ca ne m’empêche pas de faire des partenariats créatifs avec certains MAIS :

Je ne souhaite pas avoir un compte Instagram qui ressemble à des milliers d’autres dans le monde tout ça pour « gagner des followers à la pelle » et « plaire aux marques ». Tout aussi jolis qu’ils soient, mais souvent si impersonnels et copiés collés. Non merci.

J’aime suivre ma propre inspiration depuis toujours… et garder ma liberté est essentiel.

Etre dans un dialogue avec les autres instagrammers oui, et y jouer ma propre partition, ca c’est génial.

Les comptes et les personnes qui me touchent le plus dans ce monde numérique sont ceux qui sont empreints d’authenticité, de sincérité dans le partage,  et expriment la personnalité, les valeurs, la vision du monde, les états d’âme de celui ou celle qui l’anime. Qui lui insuffle sa propre énergie.

La fréquentation journalière de ce monde depuis deux bonnes années m’a permis de voir émerger des phénomènes positifs (par ex l’engagement de plus en plus palpable depuis la rentrée scolaire en faveur des produits éthiques, la prise de conscience du non-sens et du caractère destructeur d’une société où tout ou presque tend à se créer et à se vivre en fonction de la consommation de masse … quand Instagram et les réseaux sociaux peuvent être tout aussi bien instruments de libération que d’aliénation et de destruction massive là encore … à bon entendeur… ) et d’autres moins (les exemples caricaturaux ne manqueraient pas mais je ne veux pas m’étendre là-dessus, mon blog se voulant une bulle de joie solaire où je privilégie le partage du positif sans exclure la critique utile et constructive)…

Pour ma part, je poursuivrai en 2019 dans cette direction éthique en favorisant les prises de conscience par le relais de certaines informations et réflexions , en limitant  ma consommation, et mes post à ce sujet, en privilégiant là encore la mise en avant de marques éthiques du monde entier, du fait-main, du made in France,  le soutien aux petits créateurs,  azuréens ou pas,  les belles initiatives solidaires… (liste non exhaustive !)

Une autre direction me tient à cœur pour cette année, elle a été quelques peu amorcée ces derniers mois, notamment à l’occasion d’un premier « blog trip » qui a eu lieu à Nice en même temps que le pré-lancement du blog en février. Il s’agit de la thématique du handicap et plus spécifiquement celle des  « PMR » . Autrement dit « Personnes à Mobilité Réduite ». Cette thématique nous touche de près, Mini Miss et moi-même, puisque nous avons un proche qui vit désormais en fauteuil roulant au quotidien.

Quotidien dont on ne soupçonne pas l’étendue des difficultés ni la dose d’exclusion potentielle tant qu’on ne l’a pas vécu en « immersion ».

Où sont-elles ces nombreuses personnes « à mobilité réduite » ? Sur Instagram notamment ?

Nombre d’entre elles sortent peu, ne partagent pas par exemple ce quotidien de découvertes, de bons moments à savourer dans de beaux endroits … justement parce que l’accès est pour eux d’emblée plus compliqué, chaque sortie, avant d’être un plaisir simple, un moment d’évasion dans une vie déjà compliquée,  peut représenter d’abord un lot d’équations à résoudre, de stratégies à mettre en œuvre.

Dans ces circonstances, la moindre petite aide, l’écoute, l’attention aux besoins sont une bénédiction pour la personne à mobilité réduite. Ils allègent un peu le poids, ils favorisent un tant soit peu l’accès à une vie « normale », à des plaisirs simples qui semblent si évidents et banals pour d’autres et parfois inaccessibles pour eux. En tous cas compliqués d’accès, ce qui entraîne  souvent découragement et renoncement. Qui peuvent aller jusqu’au repli sur soi et à la dépression.

J’ai à cœur d’intégrer davantage cette thématique dans mes découvertes et mes articles. Favoriser l’inclusion. D’abord par l’information. La visibilité et la réflexion partagée. Les expériences à multiplier. Vous en saurez plus au fil des mois. 🙂 J’espère rencontrer pour cela de nombreuses personnes intéressées, concernées directement ou non,  et y travailler ensemble. A Nice et ailleurs.

C’est un de mes vœux pour 2019.

Je vous présente en avant-première le logo qui a été créé tout spécialement pour ces contenus par la très talentueuse et adorable @louseni, artiste, photographe et « graphic designer ». C’est elle qui a créé aussi le graphisme et les pages du blog en étroite concertation avec Mini Miss et moi-même, elle a su donner vie à notre rêve et à nos inspirations avec sa touche de magie et son travail. Je tiens à l’en remercier encore ici ainsi que Morgan pour l’intégration du blog et les nombreux ajouts et correctifs informatiques.

Parallèlement, je vais me consacrer aussi en parallèle de mon travail de psy en milieu hospitalier, du blog et des activités qui y sont liées, au développement de mon concept à la fois feel good et thérapeutique @suryaflower, la « fleur du Soleil », parce qu’il n’est « jamais trop tard pour fleurir ». 🙂

C’est un bonheur de pouvoir avancer dans cette direction en regroupant toutes les activités et méthodes auxquelles je me suis formée depuis des années et qui me passionnent au quotidien : remèdes floraux, aromathérapie en olfactif, lithothérapie et bientôt massage ayurvédique, création florale… 

J’ai apprécié de pouvoir partager tout cela avec vous aujourd’hui.

En attendant de mettre en œuvre ces projets, j’ai envie d’un décembre en douceur, slow life, où je me concentre sur quelques points essentiels, où je me laisse glisser aussi dans la lenteur, l’aspect bénéfique du « less is more ». Prendre du temps pour moi et pour être en famille. Vivre des moments simples de joie et de détente à l’occasion des Fêtes avec ses êtres chers, c’est le meilleur et le plus beau des cadeaux…

C’est bien d’être une entrepreneuse, une superwarrior pacifique enthousiaste et passionnée. Mais parfois on a juste besoin de se poser vraiment, couper le trop-plein d’activité mentale, recharger les batteries. C’est une des orientations que je privilégie désormais dans ma vie pour mieux aller à l’essentiel. Et décembre est un moment privilégié pour cela… A ne pas manquer !

Je vous souhaite un mois de décembre doux au cœur, apaisant,  beaucoup de partage joyeux et ressourçant.

Des bises ensoleillées.

Sarah 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *